Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Séance 3 : Musée d’Art Moderne de Saint Etienne et I.M.E La Croisée
St Etienne-IME - 2011 : , 28 février 2012, 11h17

La journée se déroule en deux temps :

   Le matin : Atelier au Musée d’art moderne
   L’après-midi : Enregistrement des sons à L’I.M.E LA CROISEE

Nous nous rendons dans la salle destinée aux ateliers créatifs du Musée. Notre objectif est de travailler en groupe de 2 ou 3 personnes. Les groupes une fois constitués, doivent s’inspirer de mots clés vus lors de la première séance. A partir de ces mots et à l’aide de bâtons, de formes en bois, chaque groupe doit « fabriquer, construire », une sculpture inspirée des MOTS CLES.

Joseph et Cédric travaillent sur les mots : EQUILIBRE, FRAGILE

Yassine et Kévin eux travaillent en s’inspirant des mots tels que : SUPERPOSITION, BLOC, MULTITUDE

Jonathan, Robin, Antar, imaginent une forme avec les mots : VIDE, CASSE, CUBE

Dans cet exercice, il faut être capable de travailler en équipe, de se concerter sinon la sculpture n’aura pas de sens ou ne tiendra pas l’équilibre. Les jeunes l’ont compris et « jouent le jeu ».

En fin de séance, Diego Losa nous rejoint car nous avons prévus de manger tous ensemble dans notre établissement. Après le repas et une visite de l’I.M.E, nous commençons enfin notre séance d’enregistrement qui aura lieu dans les ateliers que les jeunes et moi-même avons imaginé au préalable. Tout au long des séances, je reste attentive pour que les jeunes soient « acteurs » de ce projet. Je les responsabilise autant que possible et je fais en sorte que ce travail reste présent dans leurs esprits afin qu’ils s’approprient au mieux l’activité.

Aussi, ce sont eux qui guident Diego et Mélodie au fur et à mesure de cette journée car ils sont amenés à présenter leur cadre de vie scolaire, leurs ateliers professionnels. Nous avons décidé de commencer notre séance dans l’atelier pédagogique de la « cuisine ». Nous sommes accueillis par ma collègue, Joëlle et le groupe de jeunes qu’elle a en charge, ce jour.

Nous utilisons diverses outils de l’atelier tels que le ventilateur du four, les robots ménagers, le lave vaisselle…

Comme pour la séance 2, chaque jeune est actif et utilise le micro, l’enregistreur ou encore le casque. Notre « banque des sons » commence à être bien garnie.

Par la suite, nous rendons visite à ma collègue, Chrystelle dans l’atelier « linge et entretien des sols ».

Cet atelier aussi ne manque pas de nous inspirer. Entre machine à coudre, calandre, fer vapeur, les sons récoltés foisonnent de diversité. Nous réalisons qu’avec des objets de notre quotidien, une quantité de sons peuvent être réalisés, imaginés, crées. Puis, c’est au tour de l’atelier des « espaces-verts » : Marteaux, scies, pelles, sable, pierres ou pavés pour l’ornement des jardins, nous inspirent pour de nouveaux sons…

Les jeunes sont de plus en plus à l’aise dans l’exercice de l’enregistrement des sons et se permettent davantage de création, ils osent plus qu’en début de projet. Pour finir, nous sollicitons, Véronique et Elizabeth, techniciennes de surface à la Croisée. Nous enregistrons alors qu’elles nettoient les sols : Le son de l’eau qui s’écoule, le frottement du balai sur le carrelage… etc. Le groupe des « Ateliers de la création » remercie tous ceux qui nous ont permis d’enregistrer une partie de l’activité dans notre établissement.

Commenter
Twitter Facebook

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Séance 2 : Musée d’Art Moderne de Saint Etienne
St Etienne-IME - 2011 : , 28 février 2012, 10h30

La journée va se passer au Musée d’Art Moderne.

   Le matin : Travail de croquis inspiré par l’œuvre de Tony Cragg
   L’après-midi : Enregistrement de sons à l’aide des objets récupérés par le groupe

Au Musée, Mélodie nous propose de travailler « au pied » de l’œuvre. Nous rappelons le travail effectué à la séance précédente, les mots que nous a inspirés la sculpture, l’émotion que nous avons ressentie. Nous nous installons sur deux cotés de l’œuvre.

L’objectif : Dessiner au crayon, une partie de l’œuvre, en nous basant sur ce que l’on voit à travers un cadre en carton. Chaque jeunes doit choisir une vue de l’œuvre et la dessiner. Tout d’abord, il faut dessiner ce que nous voyons au premier plan puis au second. Pour ce faire, feuilles de dessins, crayons, cadre en carton, sont nécessaires à notre réalisation.

C’est un exercice individuel, Mélodie et moi-même circulons auprès des jeunes lorsque le besoin s’en fait ressentir et nous nous prêtons à l’exercice aussi.

Le dessin n’est pas une activité facile ou habituelle pour tous. Les questions sont : Vais-je y arriver ? ou encore : Je suis nul en dessin, ou encore : Quand penses-tu ? C’est bien ? Dois-je rajouter quelque chose ? Ah oui ! Je sais, j’ai oublié ce point de vue, ce verre. La profondeur, le relief sont-ils bien représentés ?

Voilà une heure que nous sommes devant l’œuvre, concentrés, appliqués.

Dessiner, créer, regarder, observer, douter, réussir, être content de soi, de son travail … partager avec les autres ses impressions…

A la fin de la séance nous mettons en commun nos réalisations, c’est un temps de découverte et d’échange sur le travail des uns et des autres.

En début d’après-midi, Diego nous rejoint au Musée. Il présente au groupe le matériel qu’il a apporté : un micro, un casque, une perche, un enregistreur.

« Maintenant, c’est vous qui allez les utiliser à tour de rôle » dit Diego. Nous sortons le sac qui contient les objets récupérés : Des canettes de soda, des billes, des verres, des bouteilles… Chaque jeune choisit un objet. Certain vont être en charge de l’enregistrement, d’autres de tenir le micro. Il faut faire silence maintenant si l’on veut obtenir de bons enregistrements.

Attention, Diego annonce le début de l’enregistrement. Un jeune fait des sons avec un objet. L’idée est de créer une « banque de sons ». Il faut imaginer le maximum de sons possibles avec un objet. Tous, participent à l’exercice, encouragés, guidés par Diego. Ecouter les sons dans le casque est impressionnant car il est très précis, les sons se révèlent. La prochaine séance, nous ferons le même travail mais dans notre établissement, cette fois-ci.

Commenter
Twitter Facebook

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Séance 1 : Musée d’Art Moderne et Conservatoire de Musique de Saint Etienne
St Etienne-IME - 2011 : , 28 février 2012, 10h21

Avant de vous faire partager notre expérience à travers les différentes séances de travail, nous préciserons que ce projet a été pensé en réunion d’équipe, ainsi que la composition du groupe d’adolescents. Il a ensuite été proposé aux jeunes concernés qui ont tous été volontaires et enthousiastes à l’idée de ce travail.

La journée du 17 novembre s’articule en deux temps :
   Le matin : Rencontre avec la médiatrice au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne
   L’après-midi : Travail au Conservatoire de Musique dans la même ville avec le Musicien Diego Losa A notre arrivée au Musée, nous sommes accueillis par Mélodie Blanchot, médiatrice. Nous nous présentons mutuellement même si nous avons déjà eu l’opportunité de faire des ateliers et visites ensemble.

Mélodie nous propose de faire une visite des expositions en cours. Aussi, il est demandé à chaque jeune de choisir une œuvre qui l’a interpellée et d’expliquer les raisons de son choix. Le groupe est composé de sept adolescents ce qui permet à chacun de pouvoir s’exprimer assez facilement. Les réactions au fur et à mesure de notre visite sont diverses. Les émotions des jeunes sont empruntes d’étonnement, d’admiration, de « j’aime » ou de « je n’aime pas ». Les questions sont là, les œuvres nous font réagir. Avec Mélodie nous tentons de les amener à approfondir leur raisonnement tout en abordant la démarche des artistes, avec ce qu’il a essayé de transmettre et avec l’émotion que les œuvres nous inspirent.

Sur la fin de la visite, nous découvrons l’œuvre de Tony Cragg intitulée : Clear-Class-Stack (1999). L’œuvre qui fera l’objet de notre travail tout au long du projet des « Ateliers de la création ».

L’oeuvre de Tony Cragg : Clear-Glass-Stack (1999)

La création de notre musique avec Diego Losa va naître de cette pyramide de verres. Elle inspire aux jeunes les mots de TRANSPARENCE, MULTITUDE, BLOC, VIDE, PLEIN, SUPERPOSITION, RECTANGLE, ou encore EQUILIBRE.

En début d’après-midi, rencontre au Conservatoire de Musique avec Diego Losa. L’accueil est chaleureux et Diego nous invite à rentrer dans sa salle de travail, le lieu de notre future création.

Il nous présente le projet qui nous réunira régulièrement, l’investissement de chaque personne est primordial. « Mettre un peu de soi » pour aborder ce travail de création, d’imagination, semble prendre alors tout son sens. Les jeunes sont attentifs, admiratifs mais l’enjeu est important. Ils demandent : « Comment allons-nous faire, c’est compliqué, c’est beaucoup de travail ». Diego, à l’aide de son ordinateur et d’un logiciel spécialisé nous fait écouter les possibilités musicales, les sons enregistrés. Nous nous entrainons à les reconnaitre. Les jeunes éprouvent de l’intérêt, les rires fusent, une complicité s’installe dans le groupe. Un exercice difficile à tenir dans ce travail est toute la concentration que le projet exige. Il faut rester attentif, à l’écoute de ces sons parfois « étranges » car inconnus ou très contemporains. Nous sollicitons notre sens auditif comme nous n’avons pas l’habitude de le faire. Petit à petit, les réponses à nos questions commencent à être plus claires. Nous comprenons que dans cette création, nous travaillerons ensemble, en équipe, mais avec un peu de nous, mettre un peu de « soi » pour faire un vrai travail de composition.

L’écoute des sons

Diego demande à ce que nous apportions des objets de récupération s’inspirant de l’œuvre de Tony Cragg, pour la séance prochaine.

Commenter
Twitter Facebook

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Les ateliers de la création ?

C’est une ambition simple : proposer à des élèves de lycées professionnels, une plongée au cœur de la création la plus contemporaine, en abordant conjointement les arts visuels, les arts du son et les nouvelles technologies pour la création. Les projets d’éducation artistique “Ateliers de la création” répondent tous à des principes communs exigeants : placer l’élève au centre du projet ; construire dans la durée ; affirmer une approche pluridisciplinaire. Retrouvez sur ce blog toute l’actualité des projets en cours.

En savoir +