Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Pourquoi réaliser un journal de bord ?

La mise en place d’un journal de bord qui accompagne les élèves tout au long du projet est un outil de suivi efficace aussi bien pour l’élève dans sa progression personnelle que pour le suivi du projet par les enseignants et les médiateurs. Cet outil apparaît utile dès lors que :

  • - les élèves abordent des domaines artistiques qui leur sont, pour la plupart, inconnus,
  • - susciter et recueillir la parole de l’élève paraît essentiel,
  • - les séances du projet se déroulent en différents endroits et sont réparties sur toute une année scolaire,
  • - le projet fait l’objet d’un suivi continu en classe par les enseignants,
  • - le projet s’appuie sur une démarche et un processus de création.

Le journal de bord du projet peut prendre différentes formes. Il peut s’agir, par exemple, de fiches de sortie distribuées aux élèves qui les remplissent à chaque séance, d’un blog en ligne dans lequel les élèves pourront publier des articles, ou encore d’un carnet de bord personnel que chaque élève emporte avec lui à chaque séance et en classe.

Ci-dessous, deux exemples de journal de bord réalisés par les enseignants dans le cadre du projet pilote : l’un prend la forme de fiches de sortie, l’autre est un blog en ligne. Ces outils peuvent être aussi importants pour l’encadrement du projet par l’équipe pédagogique, qui peut les utiliser en même temps que les élèves, et par là même les tester.

Focus : le carnet de bord

Un carnet de bord permet de fournir à l’élève un objet à double fonction, recul et appropriation. La prise de distance, la reformulation, la symbolisation qu’il encourage vis-à-vis des cours et des séances du projet ont pour fonction de faciliter l’assimilation personnelle. En étant un lieu d’expression libre, de projections imaginaires, d’instantanés pris sur le vif, et tout à la fois un lieu de mémoire et de recul, le carnet de bord reflète le cheminement de la pensée de l’élève dans le cadre et en dehors du projet. Il est en quelque sorte la mémoire vivante du projet.

Les élèves emportent le carnet avec eux à chaque séance. Ils ont la possibilité d’y inscrire librement leurs réflexions, de prendre des notes, de faire un croquis des étapes qui les intéressent. Parfois la demande d’une écriture peut venir des intervenants ou des enseignants. Chaque élève y organise à sa façon les éléments qu’il prélève et qu’il produit, ce qui lui permet de créer ses propres repères et l’accompagne vers plus d’autonomie.

Le carnet participe également à l’organisation et à l’anticipation du travail réalisé par l’élève, qui a une vision à la fois globale et précise des séances du projet. Chaque élève garde son carnet de bord avec lui entre les séances et le retour sur les traces du carnet se fait régulièrement en classe. Les élèves ont ainsi la possibilité de revenir sur des étapes et d’intervenir pour peaufiner un croquis, noter d’autres idées, y ajouter des documents personnels.

Le carnet de bord est l’endroit où les documents de travail donnés aux élèves lors des séances ou en classe sont consignés. Support favori de l’ensemble des activités proposées aux élèves en classe autour du projet, cet outil a aussi pour l’équipe-projet une fonction de mise en commun et de liaison entre les différents moments du projet sur l’année et les différentes activités proposées aux élèves, en classe et lors des séances. Le carnet est ainsi utilisé comme surface interactive pour chaque intervenant avec l’élève.

Pour voir des pages de carnet de bord réalisés par les élèves dans le cadre du projet pilote, se reporter aux rubriques « La vie du projet » de la partie « Projet pilote » du site.

Ci-dessous, le carnet de bord rempli par une enseignante d’arts appliqués lors des séances avec les élèves.