Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Présentation

Les enjeux du projet

Les Ateliers de la création, projet mené en partenariat avec les lycées, accompagne les nouveaux programmes du baccalauréat professionnel en s’appuyant sur une approche pluridisciplinaire arts du son / arts visuels.

En 2008, l’État a réaffirmé l’éducation artistique et culturelle comme une mission prioritaire du ministre de l’éducation nationale et de la ministre de la culture et de la communication :

« Cette mission […] implique l’engagement de l’ensemble des acteurs éducatifs et culturels (écoles et établissements scolaires, établissements d’enseignement artistique, institutions et structures culturelles, artistes et associations), ainsi que des organismes concernés par la formation des enseignants. L’éducation artistique et culturelle doit être développée dans un objectif de généralisation à tous les élèves et à l’ensemble des cycles de formation, dans le domaine des connaissances et de la pratique artistiques. Elle doit permettre l’éveil des talents particuliers et conduire les élèves qui le souhaitent vers des pratiques artistiques d’excellence ».
[*BO n° 19 du 8 mai 2008 « Éducation artistique et culturelle »*]

Question à Françoise Cœur, Inspectrice générale - Design et Arts appliqués

En quoi la forme de « projet », dans le cadre d’un partenariat, est-elle porteuse ?

« Majoritairement, les élèves de baccalauréat n’ont pas un accès aisé à la culture et au monde de l’art. Leur environnement et leur éducation ne les ont pas naturellement préparés à se confronter au phénomène artistique. La fréquentation des musées et des structures culturelles ne leur paraît pas évidente. Ils sont réticents, voire hostiles dans un premier temps, à une forme qui les exclut car ils n’en ont pas les clés. D’autre part, le « concret » et une approche vivante, de terrain, les séduisent. Ces élèves sont sensibles à la création et créatifs eux-mêmes, mais ils doivent dépasser le stade de la spontanéité, de l’immédiateté, de la facilité, et donc « se cultiver ». L’initiation à des pratiques, la rencontre avec un artiste, le face-à-face avec une œuvre ou simplement la découverte des processus de création transmise par un spécialiste modifient totalement leur vision et les rendent attentifs au monde de l’art, voire leur font découvrir leur potentiel personnel dans un des domaines artistiques. Parce qu’il rompt avec des modes traditionnels d’apprentissage, parce qu’il s’inscrit dans une démarche d’ouverture, parce qu’il met les élèves en position d’acteurs, le partenariat avec les institutions culturelles répond à ces questions.

Encore faut-il donner un sens à ce partenariat afin qu’il ne dérive pas vers le « voyage de fin d’année » ou la « visite guidée », redoutée par ces jeunes gens qui, très vite et à raison, s’impatientent.

Encore faut-il que ce projet soit réaliste mais ambitieux, qu’il s’adresse à la maturité des élèves, bien souvent majeurs, qu’il parle à leur expérience et s’appuie sur leurs connaissances, lesquelles, même si elles ne sont pas « académiques », sont réelles.

Et donc, il faut proposer un projet, plus qu’une promenade, si prestigieuse soit-elle. Et il faut que ce « projet » soit bien celui des élèves. Qu’il éveille leur curiosité, leur soif d’apprendre, les valorise d’une façon ou d’une autre, en somme qu’ils se l’approprient et en mesurent le bénéfice. Par la complémentarité des approches, par le contexte magique qu’est pour eux « la création », par l’« événement » qu’il suscite, le projet construit avec un partenaire culturel ouvre aux élèves un territoire inexploré. Il permet de créer du désir, d’interpeller, d’accompagner, de fournir des espaces de réflexion afin que les jeunes se questionnent, se confrontent aux autres, s’expriment, argumentent, et finalement être au cœur d’un projet facilite leurs apprentissages par des voies inédites. Les projets construits avec les structures culturelles contribuent donc, par leur dynamique et leur démarche singulière, à l’épanouissement personnel des élèves autant qu’à leur socialisation ».

Rappel des objectifs généraux

Le projet pilote des Ateliers de la création est séquencé en cinq étapes pédagogiques dont les objectifs sont présentés ci-dessous. La rubrique « Projet pilote » du site offre une présentation détaillée et documentée de ces étapes.

Appel à projets en région

Le label « Les Ateliers de la création »

Le Centre Pompidou et l’IRCAM mènent depuis neuf ans un projet d’éducation artistique intitulé « Les Ateliers de la création ». Destinée aux classes de lycées professionnels ou IME, cette action est à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies, en étroite relation avec les programmes d’Arts appliqués. Une importante documentation (témoignages, axes pédagogiques et méthodologie) a été réunie sur une plateforme en ligne (www.ateliers-creation.centre...) afin de mettre cette expérience à la disposition des enseignants et des acteurs culturels.

Cette année encore, le Centre Pompidou et l’IRCAM lancent un appel à projets auprès des partenaires issus de l’Education Nationale et du monde culturel qui seraient intéressés pour développer des projets autonomes en région, répondant aux mêmes finalités, et prêts à s’engager, avec le Centre Pompidou et l’IRCAM, dans une action volontaire de réflexion partagée et de mutualisation des expériences sur la plateforme « Les Ateliers de la création » créée à cet effet.

Les engagements du label « Les Ateliers de la création »

Pour les porteurs de projets : • répondre aux grandes finalités du projet « Les Ateliers de la création » définies sur la plateforme (pluridisciplinarité, ambition de formation pour les élèves, axes pédagogiques tournés vers l’expérience esthétique et le travail de l’Art) ; • bâtir un projet cohérent et spécifique en fonction du contexte et du projet d’établissement du lycée, avec des partenaires culturels locaux et en concertation avec la DRAC ainsi que la DAAC ; • organiser et accompagner le projet d’une classe (de CAP ou de bac pro de seconde ou première) du lycée ; • approfondir une réflexion pédagogique (seul et en équipe), documenter et mutualiser les résultats du projet sur la plateforme • s’engager à obtenir les subventions nécessaires au bon déroulement du projet en coopération avec les partenaires locaux.

Du côté du Centre Pompidou et de l’IRCAM : • une expertise proposée aux porteurs de projets dans le montage et le suivi de leur action ; une participation à la réflexion pédagogique ; • une aide financière pour la venue à Paris de la classe porteuse du projet pour une grande journée réunissant les classes labellisées au Centre Pompidou et à l’IRCAM et un soutien logistique pour la présentation des résultats du projet (présentation des résultats des projets et visites des deux institutions)

Comment être labellisé pour des projets en 2016-2017 ?

Envoi d’un dossier comprenant les pièces suivantes :

• les noms et coordonnées de l’établissement scolaire et des partenaires culturels choisis en région (arts visuels et arts du son) ; • le domaine de spécialité professionnelle, le niveau et le nombre d’élèves de la classe concernée ; • la présentation des membres de l’équipe-projet, dont les enseignants impliqués, les médiateurs culturels des structures partenaires et le professeur-coordinateur du projet ; • la note d’intention (entre 4.000 et 6.000 signes) abordant :
   les finalités du projet,
   la manière dont le projet se positionne par rapport à la méthodologie et aux objectifs du projet-pilote « Les Ateliers de la création » (axes communs ou spécifiques, propositions nouvelles concernant l’organisation, les contenus, la documentation) (http://www.ateliers-creation.centre...) ;
   l’articulation du projet avec le projet d’établissement du lycée et son volet culturel ainsi que son inscription dans la politique éducative des établissements culturels partenaires,
   un premier calendrier dessinant l’architecture du projet (période, séances, restitution) ; • l’expertise ou l’implication souhaitée de la part de l’IRCAM et du Centre Pompidou.

Les critères de sélection portent principalement sur :

• la pertinence du projet proposé en regard des axes et principes pédagogiques du projet-pilote ; • l’adéquation du projet proposé avec le projet d’établissement du lycée ; • l’originalité avec laquelle il reformule ces axes et principes dans un projet spécifique, qui nourrit la réflexion partagée ; • la solidité et l’implication des partenaires culturels dans le projet ; • la motivation des équipes enseignantes.

Date limite d’envoi le 13 juin 2016 à : ateliers-creation@ircam.fr

Information : www.ateliers-creation.centre...

Méthodologie

Un projet tel que les Ateliers de la création se déroule sur toute une année scolaire. C’est pourquoi la préparation du projet s’effectue dès le mois de février de l’année scolaire qui précède sa réalisation. La frise méthodologique ci-dessous récapitule les différentes démarches préparatoires à effectuer lors du montage du projet. Ci-dessous également un récapitulatif des principaux documents à concevoir et à produire.