Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Présentation

Dans le cadre des Ateliers de la Création, initiés par l’IRCAM et le Centre Pompidou, l’artiste sonore Olivier Toulemonde interviendra au cours de l’année scolaire 2013/2014 au sein d’une section de BMA et d’une section de DMA ébénisterie du lycée Pierre Vernotte à Moirans-en-Montagne, avec pour objectif de réaliser collectivement une oeuvre sonore, à partir d’une oeuvre contemporaine d’art plastique issue de la collection du FRAC Franche-Comté.

Au travers de cette expérience, les élèves seront invités à appréhender un projet artistique dans sa globalité et à le conduire intégralement, de sa conception à sa réalisation finale. Tout au long du processus de travail, ils seront amenés à réfléchir aux fonctions de l’art et découvriront tout ce qui fait le chemin d’une idée à une oeuvre. Afin de stimuler la créativité de chaque élève, une grande place sera accordée à la recherche et à l’expérimentation, préalable nécessaire à toute écriture musicale et/ou réalisation sonore.

Le cadre proposé s’appelle Les Ateliers de la Création. L’atelier est un espace de travail commun aux ouvriers et aux artistes. C’est là que l’on fabrique, que l’on usine, mais c’est aussi là que l’on recherche et que l’on expérimente. Dans le cadre de ce projet, nous nous proposons d’investir l’atelier bois, d’oublier un moment sa fonction de fabrication de pièces concrètes, pour le voir et surtout l’entendre comme une machine complexe de production sonore (l’environnement de travail, le son des machines, le son du bois, les voix, les souffleries...). Nous prendrons le temps d’écouter cet environnement sonore particulier et tenterons de saisir toute sa richesse pour guider l’écriture musicale de l’oeuvre finale.

Le choix de l’oeuvre plastique

Une visite du FRAC sera organisée pour les élèves, afin qu’ils puissent participer eux-mêmes à une sélection des oeuvres du fonds et bénéficier d’une sensibilisation sur les métiers et l’environnement des œuvres (gestion des collections, régie…). Cette phase préliminaire nous semble essentielle afin que ceux-ci s’approprient le projet dans sa globalité et se sentent investis et concernés par sa réalisation.

Une fois l’oeuvre choisie, celle-ci sera transférée au lycée, dans un emplacement visible, de façon à ce que les élèves restent en contact permanent et concret avec l’oeuvre, tout au long du projet.

L’écriture musicale et la création sonore

La phase de conception et de réalisation sonore se propose ensuite de transposer cette oeuvre plastique en une oeuvre sonore. On veillera ici à ne pas se contenter d’une simple illustration, mais à réfléchir aux spécificités qui caractérisent les domaines du son et de l’image, ainsi qu’aux liens qui se tissent entre eux. La pièce sonore finale pourra prendre la forme d’une composition, d’une installation sonore, d’une performance ou autre, en fonction du processus de travail élaboré conjointement avec les élèves et l’équipe enseignante. Bien qu’elle découle au départ d’une oeuvre plastique, elle sera pensée pour exister en soi, de façon autonome, et s’écoutera pour elle-même.

Acteurs du projet et partenariats

Le lycée Pierre Vernotte

Le lycée Pierre Vernotte est un lycée spécialisé dans les arts du bois. Les élèves y suivent une formation liée aux métiers d’art dans laquelle ils apprennent à manier les outils et utiliser les machines, mais l’équipe pédagogique a également souhaité mettre l’accent sur un enseignement artistique conséquent, dispensé tout au long de l’année par le professeur Michel Delacroix et à l’occasion d’ateliers ponctuels menés avec des intervenants extérieurs. Le projet d’établissement du lycée a notamment pour objectifs « de communiquer sur la spécificité artistique des formations et d’affirmer sa légitimité au niveau national et européen ; d’élargir la zone de recrutement des futurs élèves tant géographiquement que culturellement ; de mobiliser les personnels et les élèves sur une action motivante et ouverte sur l’extérieur ».

Le FRAC Franche-Comte

Depuis leur origine, les Fonds Régionaux d’Art Contemporain ont trois missions fondatrices : constituer une collection, la diffuser auprès des publics les plus diversifiés et inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle.

En Franche-Comté le FRAC s’est installé, depuis avril 2013, avec le Conservatoire à rayonnement Régional, à la Cité des arts à Besançon, conçue par l’architecte japonais Kengo Kuma. Deux salles d’exposition permettent de renouveler la programmation tout au long de l’année, en alternant expositions monographiques, expositions thématiques d’œuvres du Fonds, invitations à des commissaires et productions d’œuvres. En parallèle, un programme de conférences, concerts, performances ou rencontres avec des artistes est présenté dans la salle de conférences. Le projet artistique se développe autour de l’axe du temps et s’ouvre aux arts sonores. L’action auprès des publics prend des formes multiples : visites, rencontres, ateliers, projets pédagogiques autour de prêt d’œuvres en milieu scolaire et programmes d’éducation artistique.

L’artiste : Olivier Toulemonde

Olivier Toulemonde se consacre à la musique électroacoustique et l’improvisation à partir de 1994. Cette même année, il participe à la création du Collectif Ishtar (Bourg-en-Bresse) et entame ses premiers travaux de musique concrète au studio Collectif & Cie (Annecy). Il pratique l’improvisation sous sa forme la plus libre, dans un travail lié à l’écoute, la recherche sonore et la projection dans l’espace. Outre la création de pièces sonores pour la radio, il a réalisé une quinzaine de bandes sonores pour des vidéos d’art. Ces créations ont été présentées sous forme d’installations au Musée d’Art Moderne (Paris), à Cologne, à Budapest, à la FIAC de Paris, au Centre d’Art Contemporain de Brétigny / Orge, au Pavé dans la mare (Besançon), au Granit (Belfort), au Quartier (Quimper)...