Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Déterminer la progression du projet

La mise en place d’une progression permet de séquencer le projet en plusieurs séances. Au stade de préparation du projet, il peut s’agir d’un pré-calendrier qui ne contient pas nécessairement des dates précises, mais doit cependant permettre :

  • - de traduire les principaux objectifs pédagogiques du projet en termes d’actions et de contenus,
  • - de déterminer le nombre et le rythme des séances,
  • - de prévoir l’organisation des déplacements des élèves,
  • - d’établir un budget prévisionnel.

Cette progression offre une première vision concrète des actions qui peuvent être menées dans le but d’atteindre les principaux objectifs pédagogiques du projet. C’est pourquoi il est conseillé de la joindre, lorsque cela n’est pas obligatoire, aux demandes de financement qui peuvent être formulées pour la réalisation du projet.

Le contenu des séances est défini et affiné avec les structures culturelles partenaires tout au long de la phase préparatoire du projet. Les dates précises des séances sont déterminées en septembre, lorsque l’emploi du temps de la classe est connu. Le calendrier du projet tient alors compte des périodes de stage des élèves ainsi que des horaires et des jours de cours des enseignants de l’équipe pédagogique du lycée.

La progression ci-dessous, à remplir et à remettre à l’ensemble des intervenants, spécifie le contenu et les objectifs de chaque séance, les modalités de leur mise en œuvre, le rôle des intervenants présents ainsi que les réunions intermédiaires à mettre en place. Elle est enrichie et actualisée tout au long de la phase préparatoire et en fonction des réajustements au cours du projet.

Les éléments favorables au bon déroulement du projet

Une inscription du projet dans la durée

Le nombre et le contenu des séances avec les élèves varient en fonction des particularités du projet réalisé. Il paraît cependant nécessaire pour les élèves, comme pour les équipes pédagogiques, de donner un temps long à l’expérience qui est menée. Cette durée doit pouvoir respecter les différents temps du projet (expérimentation, investigation, réalisation, etc.) ainsi qu’un rythme de séances (une semaine sur deux, par exemple) qui permette une implication de l’élève dans le projet, un suivi en classe par l’équipe pédagogique et la mise en place de réunions intermédiaires. Ces réunions, qui rassemblent les enseignants et les intervenants, permettent de faire un bilan des séances passées et d’ajuster, au besoin, le contenu des séances suivantes.

La frise chronologique ci-dessous donne un exemple possible de la répartition des séances réalisées avec une classe durant une année scolaire. Les étapes pédagogiques du projet sont traduites par les différentes séances qui les composent. La rubrique « Projet pilote » du site propose une présentation détaillée de ces étapes ainsi qu’un descriptif des séances réalisées avec les élèves.

L’organisation de séances croisées dans les deux structures culturelles

Ces séances se déroulent en demi-groupes sur une journée. Dans la même journée, chaque groupe participe à une séance dans chaque structure. Ces séances croisées permettent aux élèves :

  • - de mieux saisir la cohérence du travail qu’ils effectuent dans les deux structures,
  • - de s’approprier et d’approfondir plus facilement le vocabulaire et les concepts qu’ils abordent,
  • - d’avoir une meilleure compréhension du processus de création qu’ils mènent,
  • - d’échanger sur le travail qu’ils ont mené en demi-groupes et de partager ainsi leur expérience.

Ces séances permettent également aux médiateurs de se retrouver en fin de journée pour faire un bilan à chaud des séances réalisées avec les demi-groupes.

Une première rencontre au sein du lycée

Le déplacement des médiateurs dans l’environnement scolaire des élèves pour une première séance de présentation peut permettre :

  • - de faciliter la prise de contact avec des élèves peu familiers des domaines artistiques concernés et des structures culturelles impliquées dans le projet,
  • - de montrer aux élèves qu’ils sont au cœur d’un dispositif spécialement conçu pour eux,
  • - de mieux saisir l’environnement quotidien des élèves par les médiateurs.

La présentation du projet par les élèves lors des journées portes ouvertes du lycée

Cette présentation se déroule après la séance de restitution du projet et permet de valoriser le travail réalisé par les élèves au sein de leur environnement scolaire.

Le projet se déroule de préférence de septembre à mars

Cette période permet de prendre en compte :

  • - les périodes de stage des élèves,
  • - les vacances scolaires,
  • - la période de préparation des examens de fin d’année,
  • - la date des journées portes ouvertes du lycée qui permet de présenter le projet fini au lycée.