Logo Les Ateliers de la Création

Logo Centre Pompidou Logo IRCAM

Un projet d'éducation artistique à la croisée des arts visuels, des arts du son et des nouvelles technologies en direction des lycées professionnels

 

Arcachon

Présentation

Constatant que les lycées ont souvent peu d’appétance pour la culture, le lycée professionnel Condorcet à Arcachon a fait de l’accès à la culture l’un des objectifs forts de son projet d’établissement. Le projet Les Ateliers de la création répondait particulièrement à cet objectif, et la classe de première restauration choisie sera confrontée, dans ses pratiques professionnelles à l ’esthétique, que ce soit en cuisine, ou en service. Aborder conjointement les arts visuels, les arts du son et les nouvelles technologies permettra aux élèves de découvrir une pratique artistique et d’aborder un processus complet de création.

Oeuvre choisie

L’oeuvre de Nathalie Talec, intitulée Paroles Gelées (1960) est à la fois sculpture, objet détourné (un frigo), et résultat de performance. Cette oeuvre est particulièrement adaptée, l’objet étant familier tant dans le quotidien des élèves que dans leur formation.

Objectifs

Le projet répond aux différentes étapes du projet-pilote à savoir : la rencontre avec l’œuvre, le travail de l’art, l’exercice du regard et de l’écoute, de la sensation à l’idée et l’élève médiateur. À la différence du projet-pilote, certaines étapes ont lieu directement dans l’établissement car l’œuvre abordée est exposée au sein même du lycée. La disponibilité d’esprit des élèves n’est pas la même car le simple fait d’aller dans un espace dédié à l’art les amène à un déplacement mental et une attention plus importante. Les étapes "intermède" sont donc primordiales pour relancer le regard et la dynamique d’un projet qui court sur plusieurs mois.

Acteurs du projet et Partenariats

Le Lycée professionnel Condorcet

Le FRAC Aquitaine

La création du Fonds régional d’art contemporain en Aquitaine intervient en 1982 à la faveur des lois de la décentralisation et d’une volonté politique de soutenir la création contemporaine par la constitution d’une collection dans la perspective de la porter à la connaissance du plus grand nombre. Patrimoine vivant et représentatif des formes et expressions contemporaines, le Frac-Collection Aquitaine conserve plus d’un millier d’œuvres qu’il diffuse en priorité en région, mais aussi en France et à l’étranger. Les activités du Frac s’articulent autour de différents axes : conservation, exposition, documentation, diffusion, médiation, édition, communication. Ainsi, le Frac constitue une structure d’accompagnement des projets artistiques expérimentaux et novateurs dans leur processus de production et assure une mission éducative.

L’I.Boat

L’artiste sonore Alice Keller

Clairac

Présentation

Encadrés par trois professeurs du lycée professionnel Porte du Lot à Clairac, 20 élèves de 1ère maintenance mécanique s’impliquent cette année au sein d’un Atelier de la création.

Issus d’un milieu rural isolé et éloignés géographiquement de propositions culturelles diversifiées, les élèves du lycée Porte du lot participeront activement au projet tout au long de l’année.

L’ambition consiste non seulement à sensibiliser les élèves à l’art contemporain mais aussi à leur permettre de le comprendre, tout en se l’appropriant, pour en faire des citoyens ouverts et tolérants.

Oeuvre choisie

L’oeuvre choisie avec le FRAC Aquitaine est une installation vidéo de Claude Ruggirello intitulée Jardin égaré (2006). L’idée étant de favoriser un medium peu connu par les élèves. Cette oeuvre prend également le contre-pied de la vie de l’atelier mécanique : lenteur et silence.

Création sonore

Alice Keller interviendra avec la classe de Clairac pour travailler autour des concepts dégagés lors de la rencontre avec l’oeuvre.

Objectifs

Le développement du projet permettra de développer une vraie dynamique de classe, exploitée à différents niveaux :

   Appréhension différente de l’enseignement.
   Ambiance de classe et mise au travail des élèves.
   Mise en valeur de l’univers sonore spécifique de l’établissement.
   Enseignement du français et de l’anglais.
   Restitution vers la communauté éducative et l’extérieur (plateforme, Beaubourg).
   Valorisation et reconnaissance du travail effectué.
   Echanges avec un autre établissement de la région (Lycée Professionnel Condorcet d’Arcachon).

Ce dernier point étant un élément phare et particulier puisque les deux lycées professionnels d’Aquitaine envisagent de mutualiser leurs actions et de partager leurs expériences.

Acteurs du projet et partenariats

Lycée professionnel Porte du Lot à Clairac

Le lycée des Métiers Porte du Lot de Clairac est situé dans un environnement agréable, bien équipé par le Conseil Régional, il est devenu au fil des ans adapté à la réalité socio-économique de la région, les élèves à la sortie du lycée obtenant tous un emploi.

Un lycée à taille humaine, avec un projet ambitieux dans un environnement exceptionnel, permet aux équipes de faire vivre cet établissement à un niveau de grande qualité, tant du point de vue du quotidien que de la formation à la vie professionnelle future des jeunes.

FRAC Aquitaine

La création du Fonds régional d’art contemporain en Aquitaine intervient en 1982 à la faveur des lois de la décentralisation et d’une volonté politique de soutenir la création contemporaine par la constitution d’une collection dans la perspective de la porter à la connaissance du plus grand nombre. Patrimoine vivant et représentatif des formes et expressions contemporaines, le Frac-Collection Aquitaine conserve plus d’un millier d’œuvres qu’il diffuse en priorité en région, mais aussi en France et à l’étranger. Les activités du Frac s’articulent autour de différents axes : conservation, exposition, documentation, diffusion, médiation, édition, communication. Ainsi, le Frac constitue une structure d’accompagnement des projets artistiques expérimentaux et novateurs dans leur processus de production et assure une mission éducative.

I Boat

et l’artiste sonore Alice Keller

Clermont-Ferrand

Présentation

Si le projet ‘Art visuel – Art du son’ engage les élèves sur la lecture et l’identification de moyens d’expression tels que la forme, la texture, la composition, la couleur… (comme autant de signifiants), sur la compréhension du sujet, du thème (comme signifiés), sur la mise en lumière d’une pensée, sur la construction d’une esthétique… il va également au-delà en permettant aux jeunes d’aborder plus généralement, le travail des artistes à travers le discours (intentions), la démarche (cheminement de la réflexion) et l’évolution des ‘objets artistiques’. Peut-on exprimer une idée, une émotion, un ressenti… par le seul sujet ? Comment la forme prend-elle part à l’expression, à la traduction des intentions, à la concrétisation des sentiments, à la matérialisation de l’imaginaire ? Comment peut-elle dialoguer avec le sujet, renforcer, accompagner la pensée, conduire le propos ? Le point de vue de Maurice Denis dans Art et Critique de 1890 : « Se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre, assemblées. » guidera les élèves dans la découverte de l’œuvre de Roland COGNET puisqu’il s’agira d’appréhender la forme pour comprendre le sens de l’œuvre et d’en rendre compte par les mots. Un deuxième temps, sera pour aborder le son (manipulation, exploration, expérimentation, création) comme matériau au service des émotions ressenties, de la poétique naissante et des hypothèses émises, apte à traduire les images que chacun d’entre nous convoquent et qui prolongent l’œuvre. Les échanges avec l’artiste, les approches sensorielles, la perception des sons des ateliers seront autant de situations qui favoriseront le questionnement et le rapport à l’œuvre, à l’art et plus généralement, à la perception du monde sensible. La conception d’un paysage sonore, sorte de mouvement à trois temps, en écho ou en résonance avec l’œuvre de Roland COGNET, Ginkgo, sera le point d’aboutissement de démarches poétique, esthétique et technique.

Oeuvre étudiée

Ginkgo de Roland Cognet

GINKGO de Roland COGNET (2004, plâtre et séquoia, 210 x 100 x 95 cm) – Musée d’Art Roger QUILLIOT, CLERMONT-FERRAND. Sculpture tridimensionnelle posée à même le sol. Elle se compose d’un volume parallélépipédique brut en bois de séquoia, posé verticalement, surmontée du moulage en plâtre d’une base de tronc présentée racine vers le ciel. L’arbre moulé est un GINKGO BILOBA. A première vue, ce volume évoque une colonne corinthienne, pourtant aucun détail, ni matériau de l’œuvre ne fait d’emprunt à l’architecture antique ou classique. La référence à la colonne est induite par une impression générale et par le procédé de l’inversion qui fait référence à un chapiteau. Le sculpteur ne cite pas de formes particulières, mais les suggère, positionne les volumes dans l’espace en s’appuyant sur la (re)connaissance par le spectateur d’un élément architectonique classique, couramment utilisé dans la construction de grands édifices. Dans l’espace d’exposition, cette œuvre fait écho et entre en résonance avec les collections d’art médiéval qui sont présentées autour.

Création sonore Aude Fournier, compositrice, interviendra régulièrement pour les prises de son (au musée, dans les ateliers professionnels et dans l’atelier / fonderie de Roland COGNET).

Les points forts du projet  :

  Trois formations professionnelles (Esthétique, Coiffure, Maintenance et Hygiène des Locaux) sur deux niveaux de formation (CAP et BAC PRO) participent à ce projet. 24 élèves se porteront volontaires après une visite ‘découverte’ du Musée d’Art Roger QUILLIOT.
  Les ambiances d’ateliers, silencieuses, discrètes, presqu’effacées constituent un défi, tant au niveau de la capture, que des manipulations et du rendu des sons.
  Différents supports de restitution sont envisagés : • présentation du projet et de la bande son au Lycée Professionnel Marie CURIE ; • présentation du paysage sonore devant l’œuvre ‘Ginkgo’ au Musée d’Art Roger QUILLIOT ; • diffusion du « paysage sonore » lors du Festival de Musiques Démesurées en 2013 ; • présentation radiophonique sur les ondes de Radio Campus ; • présentation orale et échanges au centre Georges POMPIDOU.

Acteurs du projet et partenariats

Le Lycée professionnel Marie Curie

Le lycée "Marie Curie" est labellisé pôle d’excellence "Lycée des métiers" pour l’ensemble de ses 4 voies de formation : Coiffure, Esthétique, Hygiène et environnement, Sanitaire et social. Situé au centre de la capitale régionale, il accueille chaque jour 1000 personnes, élèves, professeurs, agents, clients des ateliers... Développement durable et politique éducative forte-aussi bien dans le domaine de la gestion des risques que dans celui de l’ouverture sur les arts et le sport- constituent deux axes stratégiques majeurs du projet d’établissement.

Le Musée d’Art Roger Quillot

Le Musée d’Art Roger QUILLIOT (MARQ) situé à quelques centaines de mètres du lycée présente des collections (arts visuels et objets d’art) allant du VII° au XXI°S. Un partenariat culturel a été mis en place entre le musée et le lycée Marie CURIE. Des visites, des actions culturelles et artistiques et des projets font régulièrement l’objet d’échanges et d’actions entre les deux établissements. Le conservateur et les médiatrices culturelles interviendront à différents moments du parcours pour aborder l’œuvre de Roland COGNET.

Musiques Démesurées

Musiques démesurées a pour missions de jouer et d’assurer la promotion de musiques contemporaines, de soutenir la création, de former et informer, de solliciter les énergies locales et extérieures, de conjuguer les différentes formes d’expressions artistiques, de créer une dynamique autour des musiques d’aujourd’hui. Les élèves participeront à l’atelier d’Etienne BULTINGAIRE (ingénieur du son et compositeur), lors du Festival.

et

La compositrice Aude Fournier

Aude Fournier, compositrice, interviendra régulièrement pour les prises de son (au musée, dans les ateliers professionnels et dans l’atelier / fonderie de Roland COGNET). Elle guidera les élèves pour les manipulations, les montages et les compositions des paysages sonores. Un travail de mixage dans les studios de Radio Campus ajoutera à l’expérience et à la mise en place des trois mouvements du paysage sonore.

Grenoble

Présentation

La classe de 1ère de Baccalauréat professionnel hôtelier du lycée hôtelier de Grenoble participera cette année pour la première fois au projet les Ateliers de la création, venant consolider un réseau déjà omniprésent en Rhône Alpes.

Oeuvre étudiée

Today at ten, Akram Zaatari. Un ensemble d’oeuvres produites entre 2000 et 2003 par l’artiste libanais, exposées au Magasin de Grenoble et étudiées par les élèves.

Création sonore

François Simonnot, intervenant son au sein de l’Association grenobloise Le Funambule, effectuera avec les élèves un travail inédit autour de la voix. La chanteuse Claire Delgado Boge, membre du choeur des Musiciens du Louvre interviendra notamment lors de deux séances qui permettront aux élèves de se familiariser avec l’instrument "voix".

L’ACROE (Association pour la Création et la Recherche sur les Outils d’Expression) viendra enrichir ce travail en apportant un éclairage scientifique aux séances des élèves.

Objectifs

  se confronter à une oeuvre d’art, en découvrir la complexité à travers une démarche d’investigation écrite, plastique, graphique...
  créer des scènes sonores à partir de captations sonores effectuées au sein des Ateliers de cuisine
  devenir médiateur de l’oeuvre en mettant en perspective les démarches d’investigation autour de cette même oeuvre et des créations sonores
  présenter des productions dans et à l’extérieur de l’établissement

Dans ce projet, il s’agit d’aider les élèves à s’engager dans une démarche de construction d’une vie culturelle et personnelle faite de fréquentations de manifestations, de lieux d’expositions.

Acteurs du projet et Partenariats

Lycée professionnel Clos d’or

Le Lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme de Grenoble a deux ambitions :

  Offrir aux étudiants un ensemble de formations complet et cohérent en prise avec le marché profes­sionnel, soit en temps plein, soit en alternance.
  Développer des filières innovantes de formation :
  en Hôtellerie-restauration pour contribuer à mainte­nir un caractère exemplaire et pionnier dans les do­maines de l’hébergement, de la gastronomie ou de la gestion des entreprises,
  en Tourisme pour s’inscrire dans un secteur en pleine évolution et permettre l’accès à une grande va­riété d’emplois.

L’ACROE

L’ACROE est un centre de recherche du Ministère de la culture et de la communication.

C’est aussi une équipe du Laboratoire CLIPS de l’Institut IMAG-Grenoble.

Elle a été fondée en 1976 à l’INPG (Institut National Polytechnique de Grenoble) par : Claude CADOZ, Annie LUCIANI, Jean-Loup FLORENS

Ses travaux, qui diffusent dans tout le domaine des Réalités Virtuelles, portent principalement sur l’Informatique et la Création Artistique, et en particulier : Musique & Image Animée Ils ont des applications dans d’autres domaines technologiques : robotique, télécommunications, éducation, industries

François Simmonnot, artiste intervenant, membre de l’association le Funambule.

Le Magasin CNAC

Le MAGASIN - Centre National d’Art Contemporain de Grenoble ouvre ses portes en avril 1986. Il est né d’une décision conjointe entre l’Etat et la Ville de Grenoble, dans le contexte de la décentralisation, et incarne la volonté publique d’inscrire la situation artistique française sur la scène européenne. Figurant parmi les Grands Projets de 1981 de François Mitterrand, il est l’un des deux centres nationaux d’art contemporain, avec la Villa Arson à Nice. Son fonctionnement est calqué sur le modèle allemand ou suisse alémanique des Kunsthallen, lieux dévolus à l’art contemporain, où les artistes sont très impliqués. Le MAGASIN ne possède pas de collection et consacre l’intégralité de ses espaces aux expositions temporaires qu’il programme, en étroite collaboration avec les artistes invités.

Paris

Présentation

Le Lycée professionnel Edmond Rostand, dans le XVIIIème arrondissement à Paris, s’associe au Centre Pompidou et à l’Ircam, et permet à la classe de seconde bac professionnel Hygiène et Environnement dans le cadre du projet les Ateliers de la création. 7 séances sont aménagées dans le cadre de l’année scolaire 2012-2013, afin de permettre aux élèves de découvrir l’art contemporain et les musiques nouvelles, tout en re-découvrant au quotidien leur environnement professionnel.

Oeuvre étudiée

JPEG

Igloo di giap (1968), Mario Merz Armature de fer, sacs de plastique remplis de terre, tubes de néon, batteries, accumulateurs (120x200 cm diamètre).

Dans "l’igloo de Giap", le plasticien italien écrit en lettres blanches de néon une citations politique du Général Vo Nguyen Giap :

"Se il nemico si concentra perde terreno, se si disperde perde forza" "Si l’ennemi concentre ses forces, il perd du terrain. S’il les éparpille il perd de la force."

Conférencier : Norbert Godon

Création sonore

Le compositeur Thibault Walter accompagnera les 8 élèves de seconde bac professionnel "Hygiène et environnement" dans leur atelier professionnel - pour les captations sonores - et à l’Ircam - dans le cadre des séances d’écoutes et de retouches du son. Les élèves apprendront tout au long du projet à redécouvrir des sons entendus au quotidien, en parvenant à une écoute nouvelle.

Planning du projet

Séance 1 : Vendredi 11/01(de 14h à 16h) – Au Centre Pompidou Le choc esthétique, première visite au musée (présentation de la structure) et découverte de l’œuvre
  Norbert Godon

Intermède 1 : Lundi 14/01 après midi - Au Lycée Captations sonores, pendant l’atelier « Techniques professionnelles du nettoyage » 1h de captations
  Thibault Walter

Séance 2 : Mercredi 23/01 (de 9h30 à 11h30) – à l’Ircam Ecoute des sons prélevés au lycée, première visite à l’Ircam
  Thibault Walter

Séance 3 : Vendredi 25/01 (de 14h à 16h) – au Centre Pompidou Au musée devant l’œuvre, avec le conférencier.
  Norbert Godon

Séance 4 : Vendredi 15/02 (de 9h30 à 11h30) – à l’Ircam Transformation des sons et création des séquences musicales
  Thibault Walter

Séance 3 : Vendredi 15/02 (de 14h à 16h) – au Centre Pompidou Au musée devant l’œuvre avec le conférencier (mise en lien avec d’autres œuvres du musée)
  Norbert Godon

Séance 4 : Vendredi 5/04 (de 9h30 à 12h30) – à l’Ircam Mixage et finalisation des séquences musicales

et Concerts des étudiants au Cursus de composition musicale (de11h30 à 12h30) à l’Ircam
  Thibault Walter

Intermède : Lundi 13/05 (de 10h30 à 11h30) – au lycée Préparation à la restitution
  Thibault Walter, conférencier CGP

Séance Finale : Mardi 14 mai (journée) – à l’Ircam et au Centre Pompidou Journée nationale de présentation à l’Ircam et au Centre Pompidou

Acteurs du projet et Partenariats

Le Lycée professionnel Edmond Rostand

Depuis 1968, le Lycée Edmond Rostand assure plusieurs types de formations. Depuis la rénovation il est spécialisé dans les les métiers de services et d’hygiène.

Plus d’informations sur le site officiel de l’établissement : http://lyc-rostand.scola.ac-paris.fr/

L’Ircam

L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique est aujourd’hui l’un des plus grands centres de recherche publique au monde se consacrant à la création musicale et à la recherche scientifique. Lieu unique où convergent la prospective artistique et l’innovation scientifique et technologique, l’institut est dirigé depuis 2006 par Frank Madlener, et réunit plus de cent soixante collaborateurs.

Plus d’informations à cette adresse : www.ircam.fr

Le Centre Pompidou

En 1969, le Président Pompidou décide d’affecter le plateau Beaubourg à la construction d’un centre culturel pluridisciplinaire d’un type entièrement nouveau. Outre la création d’une nouvelle bibliothèque et le transfert du musée national d’art moderne, le projet englobait au sein du nouveau Centre les activités du Centre d’art contemporain installé rue Berryer. Le Centre Pompidou est inauguré le 31 janvier 1977 .

Plus d’informations à cette adresse : http://www.centrepompidou.fr/fr/Le-centre-pompidou

Rillieux La Pape

Présentation

Pour cette troisième année de participation au projet Les Ateliers de la Création, les acteurs pourront, avec le recul de l’expérience, mettre l’accent sur les liens à établir entre l’enseignement littéraire, l’univers de l’art contemporain et les arts du son.

Il s’agira d’établir des passerelles entre apprentissage du parlé et de l’écrit (présenter et parler d’une oeuvre), l’expérience face aux oeuvres, l’immersion dans l’oeuvre choisie pour le projet et des temps de réflexion sur les pratiques artistiques de notre époque.

Acteurs du projet et Partenariats

Lycée professionnel Georges Lamarque

Le Lycée Lamarque est labellisé « Lycée des métiers des arts et techniques du bois et de la tapisserie ». Il est construit autour d’un château du 18e siècle dans un site exceptionnel, au cœur d’un parc de 11 hectares et permet l’accueil de 400 élèves filles et garçons dont 130 internes. Disposant d’un plateau technique sans cesse modernisé et de professionnels de l’enseignement engagés et passionnés.

L’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne

Outil de création, d’expérimentation et de recherche pour l’art actuel, l’Institut d’art contemporain développe in situ (1 200m2) une activité d’expositions et de rencontres combinée à la constitution d’une collection d’œuvres au rayonnement international.

Il prolonge ses activités de recherche, ex situ, par la diffusion de sa collection dans l’ensemble de la région Rhône-Alpes, ainsi qu’en France et au niveau international.

L’Institut d’art contemporain bénéficie du soutien du Ministère de la culture et de la communication (DRAC Rhône-Alpes), de la Région Rhône-Alpes et de la Ville de Villeurbanne.

GRAME

Centre national de création musicale Grame, centre national de création musicale à Lyon, est organisé autour de plusieurs grands pôles d’activités : la création, notamment dans le domaine des musiques mixtes, la recherche en informatique musicale, la diffusion autour d’une saison de concerts et la formation, en direction de publics diversifiés. Grame produit la Biennale Musiques en Scène, manifestation pluridisciplinaire d’ampleur internationale en alternance avec les “Journées Grame”. Doté d’un laboratoire de recherche, de deux studios de composition, le centre poursuit sa mission de création en accueillant en résidence des compositeurs français et étrangers. Lien vers le site du Grame

Compositeur-intervenant : Frédéric Kahn

Saint-Etienne

Présentation

Après le succès rencontré par l’action l’an passé, l’Institut Médico Educatif La Croisée et l’Institut Médico Educatif « Les 4 Vents », accompagnés par les deux structures partenaires, le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne et le Conservatoire Massenet, relancent un atelier de la création cette année.

8 jeunes, garçons et filles entre 15 et 18 ans, seront concernés par l’action.

Oeuvre étudiée

Winter Slate Line (1985), Richard LONG

Création sonore

Les jeunes des IME La Croisée et Les 4 vents travaillent cette année avec le compositeur Jean-François Estager.

Objectifs pédagogiques

Les objectifs : . Placer l’élève (sa perception, ses représentations, ses savoirs, sa curiosité) au cœur du projet, quitte à s’exposer, à certains moments, au rejet, à l’indifférence, à l’incompréhension. . Partager des exigences, ne pas contourner les obstacles ou les difficultés, ne pas céder sur la radicalité des œuvres, ne pas éluder les conditions nécessaires pour accéder à l’expérience esthétique et au travail de l’art.

Acteurs du projet et Partenariats

L’Institut Médico Educatif La Croisée.

Les Instituts Médico-Educatifs (IME) sont des établissements médico-sociaux. Ils proposent une éducation et un enseignement spécialisés pour des enfants et adolescents atteints de déficience à prédominance intellectuelle.

Etablissement implanté dans la Vallée du Gier, l’I.M.E. La Croisée se situe sur la commune de Grand Croix, excentré du bourg, proche d’une zone semi rurale. L’établissement accueillant 40 usagers de 12 à 20 ans dispose de locaux importants et spacieux. 4 salles sont utilisées en tant que classes, une salle polyvalente permet aux jeunes la pratique de diverses activités éducatives et de loisirs.

L’établissement dispose de 5 ateliers principaux (cuisine restauration avec restaurant pédagogique, atelier blanchisserie entretien des locaux, atelier petite maçonnerie et espaces verts, atelier métallerie, atelier maintenance et second œuvre bâtiment.).

L’Institut Médico Educatif Les 4 vents

Etablissement implanté dans la vallée de l’Ondaine, l’I.M.E. "Les 4 vents" se situe sur la commune de FIRMINY et dépend de l’AD PEP 42. L’association PEP 42 exerce le principal de son activité en faveur des personnes en situation de handicap en s’inscrivant pleinement dans les objectifs de la loi n° 2005 – 102, et notamment dans la mise en synergie des établissements et services médico-sociaux avec les structures scolaires de l’Education Nationale dans le cadre de l’organisation des parcours de scolarité et l’accompagnement de l’insertion professionnelle des jeunes à la sortie des IME.

L’établissement accueille 40 usagers de 12 à 20 ans porteurs de déficience intellectuelle légère ou moyenne et se trouve implanté dans un parc arboré, favorisant entre autre les activités liées aux espaces verts et à la floriculture. Trois autres ateliers permettent l’éducation professionnelle des personnes accueillies : Métallerie/Peinture ; Maintien et hygiène des locaux ; Linge/Cuisine. Une unité d’enseignement de 3 classes, une équipe thérapeutique (soins et rééducations), une équipe éducative s’inscrivent également dans l’accompagnement quotidien des usagers.

Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne

Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole détient une Collection majeure des XXe et XXIe siècles, la seconde en France après celle du Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou à Paris. La diffusion de ses collections en France comme à l’étranger renforce le rayonnement international de l’établissement : chaque année, plus de 500 d’entre elles sont prêtées aussi bien dans l’hexagone que hors de nos frontières Attentif à son environnement, le musée d’Art moderne soutient les jeunes créateurs présents sur son territoire en donnant, par le biais d’expositions, une plus grande visibilité à leur travail.

Grame, centre national de création musicale à Lyon

Centre national de création musicale Grame, centre national de création musicale à Lyon, est organisé autour de plusieurs grands pôles d’activités : la création, notamment dans le domaine des musiques mixtes, la recherche en informatique musicale, la diffusion autour d’une saison de concerts et la formation, en direction de publics diversifiés. Grame produit la Biennale Musiques en Scène, manifestation pluridisciplinaire d’ampleur internationale en alternance avec les “Journées Grame”. Doté d’un laboratoire de recherche, de deux studios de composition, le centre poursuit sa mission de création en accueillant en résidence des compositeurs français et étrangers. Lien vers le site du Grame

Le Conservatoire Massenet

Le Conservatoire Massenet de Saint-Étienne, labellisé Conservatoire à Rayonnement Régional depuis 2005, est une école spécialisée dans l’enseignement musical, chorégraphique et dramatique. Il assure une large mission éducative, culturelle et artistique en direction de publics variés, et touche chaque année près de 1 500 élèves enseignés par plus de 90 professeurs.

Saint-Etienne

Présentation

A Saint-Etienne, le partenariat est renouvelé pour la seconde année avec le lycée Haubtmann. Une classe ULIS et des élèves volontaires testeront cette année le dispositif déjà éprouvé l’année précédente.

Oeuvre étudiée Putney Winter Heart (Crazy Leon) (1971-1972) Jim DINE (Etats-Unis)

Création sonore

Jean-François Minjard, compositeur, participera cette année et travaillera sur la création sonore avec les 7 élèves impliqués.

Objectifs

. Placer l’élève (sa perception, ses représentations, ses savoirs, sa curiosité) au cœur du projet, quitte à s’exposer, à certains moments, au rejet, à l’indifférence, à l’incompréhension. . Partager des exigences, ne pas contourner les obstacles ou les difficultés, ne pas céder sur la radicalité des œuvres, ne pas éluder les conditions nécessaires pour accéder à l’expérience esthétique et au travail de l’art. . Se donner du temps pour qu’une expérience personnelle puisse avoir lieu ; affirmer d’emblée une approche pluridisciplinaire arts visuels / musique.

Acteurs du projet et Partenariats

Lycée professionnel Haubtman

Le lycée Joseph Haubtmann est à vocation professionnelle et a été ouvert en 1962. Il n’accueillait au départ que les métiers de la productique mécanique. En 1978, les métiers du pré-presse et de l’imprimerie y sont transférés. Le lycée a donc une grande expérience dans ces domaines de formation. Au niveau des infrastructures, l’établissement a été totalement reconstruit et restructuré entre 1996 et 1999. Depuis le lycée a reçu le label "lycée des métiers" (2004). Les taux de réussite aux examens sont nettement supérieurs à la moyenne nationale, dans toutes les spécialités. Cela, grâce en partie à la politique de l’établissement qui place l’élève au centre de ses préoccupations.

Grame, Centre national de création musicale à Lyon

Centre national de création musicale Grame, centre national de création musicale à Lyon, est organisé autour de plusieurs grands pôles d’activités : la création, notamment dans le domaine des musiques mixtes, la recherche en informatique musicale, la diffusion autour d’une saison de concerts et la formation, en direction de publics diversifiés. Grame produit la Biennale Musiques en Scène, manifestation pluridisciplinaire d’ampleur internationale en alternance avec les “Journées Grame”. Doté d’un laboratoire de recherche, de deux studios de composition, le centre poursuit sa mission de création en accueillant en résidence des compositeurs français et étrangers. Lien vers le site du Grame

Conservatoire Massenet

Le Conservatoire Massenet de Saint-Étienne, labellisé Conservatoire à Rayonnement Régional depuis 2005, est une école spécialisée dans l’enseignement musical, chorégraphique et dramatique. Il assure une large mission éducative, culturelle et artistique en direction de publics variés, et touche chaque année près de 1 500 élèves enseignés par plus de 90 professeurs.

Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne

Le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole détient une Collection majeure des XXe et XXIe siècles, la seconde en France après celle du Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou à Paris. La diffusion de ses collections en France comme à l’étranger renforce le rayonnement international de l’établissement : chaque année, plus de 500 d’entre elles sont prêtées aussi bien dans l’hexagone que hors de nos frontières Attentif à son environnement, le musée d’Art moderne soutient les jeunes créateurs présents sur son territoire en donnant, par le biais d’expositions, une plus grande visibilité à leur travail.